Sortir avec une japonaise

#culture , #Amour , #Relation , #Mariage , #Couple , #Geisha , #Couple interracial

En termes historiques, le concept de "sortir ensemble" est encore assez nouveau au Japon. Sortir en couple telle que pratiqué en Occident n'est apparue au Japon qu'au milieu des années 50. Dans le Japon féodal, la coutume était de séparer les garçons et les filles à un âge assez précoce pour l'éducation et la formation, puis de limiter strictement les relations sociales entre les adolescents de sexe opposé.
Pratiquement tous les mariages ont été arrangés. L'amour, quand il se produisait, était considéré comme un fruit défendu et perturbateur de l'ordre social. Bien que cela puisse sembler étrange, les vraies relations amoureuses étaient plus susceptibles de se produire entre les clients et les femmes travaillant comme prostituées dans les auberges et les quartiers rouges qui parsemaient le pays. Un tel environnement était vraiment le seul dans lequel un couple pouvait être, ne serait-ce que temporairement, exempt de contraintes sociales. (Après la période shogunat à la fin des années 1860, il était assez courant pour les hommes de haut rang d'épouser leur geisha).

Sortir ensemble, un concept nouveau

L'introduction de la démocratie au Japon après la Seconde Guerre mondiale a permis de nouvelles libertés individuelles, tout comme la fin du système féodal dans lequel le père exerçait un contrôle absolu sur les membres de sa famille. Les jeunes Japonais de cette époque ont progressivement repris la coutume de couple parmi les milliers de soldats américains et alliés servant dans les forces militaires qui ont occupé le Japon de 1945 à 1952.

Ce n'est que dans les années 1950, cependant, que sortir en amoureux a commencé à devenir une partie importante de l'expérience japonaise. Les Japonais célibataires se sentaient suffisamment libres pour s'exprimer individuellement et étaient assez riches pour dépenser de l'argent uniquement pour le divertissement.

Les coutumes et les attitudes séculaires ont continué de maintenir de fortes divisions entre le monde masculin et féminin adulte au Japon, empêchant un grand nombre de personnes d'établir des relations personnelles avec le sexe opposé. En conséquence, même aujourd'hui, entre 10 et 20 pour cent des jeunes hommes et femmes japonaises ne cherchent toujours pas de partenaire amoureux - la plupart disent qu'ils n'ont pas le temps de développer les relations nécessaires - et dépendent de tiers pour organiser des mariages pour eux.

Pour ceux qui choisissent de se lancer dans l'aventure, les lieux de rencontre populaires incluent les écoles, les restaurants, les pubs, les piscines, les courts de tennis, les plages, les montagnes, etc. De nombreux évènements de rencontres au Japon sont également organisés par des bureaux de rencontres professionnels en ligne et par des supérieurs sur le lieu de travail.

Être en couple avec un japonaise

Sauf dans les familles très internationalisées, les garçons et les jeunes hommes ne vont généralement pas chez leurs copines pour les chercher ou socialiser - ou les ramener à la maison. Au lieu de cela, ils se rencontrent dans les gares, les cafés, les restaurants et autres lieux publics. Les couples au Japon, s'engagent dans les mêmes activités que les couples dans l'Ouest - aller dans les restaurants, les boîtes de nuit, les théâtres, les plages et les montagnes; faire des trajets le week-end; etc.
Dans le même temps, les manifestations publiques d'affection restent nettement plus restreintes que l'Occident. Voici un conseil utile si vous sortez avec votre partenaire dans un restaurant ou un café: en règle générale, la fille est toujours assise sur le siège contre le mur. L'homme est assis en face. Cet arrangement est peu reconnu dans d'autres pays, mais au Japon, il est rigoureusement respecté.

La plupart des appartements et des maisons japonaises ne sont pas assez grands ou privés pour servir de lieu de rendez-vous aux amoureux. Pour cette raison, un vaste réseau national de petits hôtels et auberges, appelés «love hôtels», a vu le jour pour répondre aux couples japonais en quête d'intimité.

Couple interracial

Aujourd'hui, les rencontres sont devenues relativement internationalisées au Japon. Les couples interraciaux et multiethniques, qu'ils soient amoureux ou mariés, sont désormais suffisamment courants pour ne plus être regardés bizarrement.

Historiquement, cependant, l'attitude japonaise envers les couples interraciaux était fortement négative. La culture japonaise traditionnelle était tellement orientée vers le groupe et si exclusive qu'il était difficile pour un groupe d'accepter un étranger - même si la personne était japonaise. Accepter un non-japonais était pratiquement impensable.

Certains Japonais, similaires à leurs homologues occidentaux, n'ont pas accepté les rencontres interraciales ou les mariages interraciaux comme naturels ou souhaitables, et restent opposés à eux. Néanmoins, la tolérance à l'égard de ces liaisons se développe parmi la majorité japonaise. Un nombre croissant de parents japonais internationalisés considèrent même les rencontres interraciales et les mariages comme hautement souhaitables - comme l'une des voies par lesquelles les Japonais peuvent devenir véritablement internationaux. Ces gens sont ravis lorsque leurs fils et leurs filles se marient avec non-japonais ayant une situation économiquement et socialement acceptables.

Compte tenu de la sensibilité encore aiguë du Japonais moyen, il est conseillé aux visiteurs et résidents étrangers de se comporter de façon conservatrice.