Vivre et comprendre la culture japonaise contemporaine

Japon : Le pays du soleil levant

Vous n'arriverez jamais à une compréhension totale et parfaite ni de la langue ni de la culture japonaise. Le Japon est un archipel d'îles composées de différents dialectes et populations avec leurs habitudes de vie et leur caractère. Il existe néanmoins une base commune qui, si bien maîtrisée, vous permettra de vivre au Japon en vous sentant accepté à un certain degré.

Plongez au cœur de
la culture japonaise

Le Japon, un pays coupé du reste du monde durant ~200 ans.

Sakoku(鎖国, littéralement « fermeture du pays »)est le nom donné à la politique isolationniste japonaise, instaurée lors de la période Edo (précisément entre 1641 et 1853) par Iemitsu Tokugawa, shogun de la dynastie des Tokugawa. Le terme de « sakoku » ne fut créé qu'au xixe siècle.

Deux Japon : Tokyo & Kyoto

Pour avoir aussi bien vécue dans le Kansai que dans le Kantō, je peux m'appuyer sur mon expérience et dire qu'il y a grossièrement deux Japon. Un Japon traditionnel, un peu plus chaleureux qui se trouve dans le Kansai et un Japon orienté business, très actif et plus froid en termes de relations humaine, le Kantō. Il est important de faire l'expérience de ces deux Japon pour se faire une idée un peu plus complète du Japon. 

Le concept d'Uchi(内)Soto(外)
Interne / Externe

Dans la culture japonaise, il y a un distinction claire entre les groupes internes (uchi,内) et les groupes externes (soto,外).Le concept d'Uchi Soto est l'un des aspects les plus uniques de la culture japonaise.

Le concept de base s'articule autour de l'idée de diviser les personnes en deux groupes, un groupe interne et un groupe externe.

Votre famille et vos amis proches sont considérés comme uchi (dans le groupe), ainsi que vos collègues et vos supérieurs au travail. Cependant, vos clients sont toujours considérés comme «soto» (groupe externe).

敬語(けいご)Keigo
Le langage honorifique japonaise («keigo»).

Lorsque vous parlez à quelqu'un d'un groupe externe, il est important que le groupe externe soit honoré et que le groupe interne soit rabaissé.
Cela se fait par l'utilisation du
langage honorifique japonaise («keigo»).

Prenons un exemple qui revient souvent. Quand vous entrez dans un restaurant au Japon, on vous salut et on vous demande si vous mangez sur place.


  • いらっしゃいませ irasshaimase 
    Bienvenue
  • 店内でお召し上がりでしょうか?tennai de o meshiagari deshō ka
    Mangerez-vous sur place ?

Le verbe manger se dit 食べるtaberu à la forme neutre, 食べますtabemasu  à la forme polie , 召し上がるmeishiagaru à la forme honorifique (quelqu'un d'un rang supérieur effectue l'action) et いただくitadaku à la forme humble (on s'adresse à quelqu'un d'un rang supérieur).

Il en va de même pour la plupart des verbes en japonais. Le keigo représente un gros défi de la langue japonaise et est pourtant une notion très importante à ne pas éviter. Il est souvent dit du keigo que plutôt que d'essayer de l'apprendre frénétiquement , il faut s'efforcer de l'utiliser et s'y habituer.

習うより慣れろう narau yori narerou

外国人(がいこくじん)Gaikoku-jin :
la personne qui vient d'un pays extérieur

Lorsque les Japonais ont la chance de parler avec des étrangers, ils se sentent perdus. Ils ne savent pas de qu'elle façon interagir avec eux.

Les étrangers, les touristes et les clients sont toujours considérés comme «soto» dans la société japonaise. 

Au départ, en tant que visiteur, on est généralement impressionnés par la qualité du service japonais. Les Japonais sont généralement polis avec les gens du groupe extérieur mais cela ne signifie pas que leur politesse et leur amitié sont sincères et qu'ils essaient réellement d'être votre ami.

C'est aussi la raison pour laquelle les étrangers (soto) ont du mal à être réellement acceptés dans la société japonaise et ceux qui souhaitent devenir citoyens japonais (uchi) se heurtent à de nombreux obstacles.

En effet, peu importe la durée durant laquelle vous avez vécue au Japon ou que vous aillez un niveau élevé de japonais, vous serez toujours considéré comme extérieur.

Communiquer en japonais,
communiquer avec des japonais

Une langue pour une culture

Un langue est avant tout un outils de communication. Le but étant de se faire comprendre. Pour cela, la communication peut être verbale et non-verbale. C'est principalement dans la communication non-verbale (qui représente 90% de la communication) que se trouve les grandes différences. Lorsque l'on discute avec des japonais, c'est souvent la communication non-verbale qui mène à des malentendus dont on a, le plus souvent, même pas conscience.

Exemples de concepts dans le mode de communication des japonais

  • 沈黙(ちんもく)chinmoku
    Le silence

    Ne pas parler et rester silencieux est considéré comme une vertu et une preuve de maturité au Japon. Votre interlocuteur peut rester pensif pendant de longues secondes qui peuvent sembler interminables et parfois stressantes pour le locuteur occidental.


  • 本音・建前(ほんね・たてまえ)honne/tatemae 
    Les véritables sentiments et les expressions de façade 

    Afin de le pas trouble le 和 wa, c'est-à-dire l'harmonie, il est bien vue de ne pas toujours dire ce que l'on pense. Si cela permet d'éviter un conflit, ça ne sera pas dit. Par exemple, proposer du thé ou complimenter la montre d'un invité revient à lui dire de façon délicate qu'il est l'heure qu'il sen aille. Très subtile.


  • 曖昧(あいまい)aimai
    Être vague
    Les japonais sont réputé pour ne pas dire non." Veux-aller à la mer ? Peu importe qu'on y aille ou pas ça me va." ou encore : "Qu'en penses-tu ? Je pense que ce n'est pas mauvais." Il devient alors très difficile de savoir ce que veut réellement son interlocuteur et rien ne sert de le pousser à donner une réponse claire, ce serait mal vu. 

Améliorer son japonais

Le JLPT 日本語能力試験
Nihongo Nouryoku Shiken

Le test de JLPT est un indicateur de niveau de japonais. L'inconvénient de ce genre de test est qu'ils sont incomplet. En effet, il n'y a aucune examination de l'expression écrite ou orale. Il s'agit majoritairement d'évaluer votre compréhension grammaticale du japonais et votre niveau de kanji.

De nombreux expatriés décident de ne pas se lancer dans l'obtention du JLPT et s'en sortent très bien. Si vous décidez par exemple de venir au Japon dans le cadre d'un Working Holiday (1 an). Il y a très fort à parier que vous aillez un niveau N4 de JLPT et qu'à la fin de votre JLPT vous puissiez vous en tirer avec un N3. Durant cette année, même sans fournir d'effort particulier en japonais, votre compréhension orale s'améliorera et vous finirez par connaitre sur le bout des doigts les kanji et expressions de la vie de tous les jours.

En revanche, si vous cherchez à vous intégrer à la société japonaise, obtenir un emploi qualifié, participer à des matsuri, ou même vous marier et intégrer une famille japonaise, un niveau de compréhension élevé de la langue et de la culture est indispensable.

Votre niveau de kanji

Le japonais comprend 2141 caractères officiels.

Néanmoins, cela ne signifie pas qu'il faut connaitre les 2141 kanji pour savoir communiquer en japonais. Au contraire, au quotidien, vous n'utiliserez que 600 kanji environ et vous ne serez que très peu souvent amené à les écrire.

Commencez ici avec
votre guide japonais en 7 jours

Il y a beaucoup de chose à apprendre sur le Japon. Vous venez d'en voir un aperçu. Continuez vos recherches en parcourant les articles du site et inscrivez-vous au guide de japonais ci-dessous. La culture et la langue japonaise s'entremêlent, il est nécessaire de s'intéresser à l'un comme à l'autre pour parvenir à une meilleure compréhension de ce pays. Vous trouverez en plus de ce guide de japonais, un guide de voyage au Japon et des fiches de vocabulaire ludique, profitez-en !

Bonne découverte ! ようこそ