FAUT-IL PASSER LE TEST DE JAPONAIS (JLPT) POUR TRAVAILLER AU JAPON ?

Apprendre le japonais demande une bonne dose de passion, motivation, persévérance et prend pas mal de temps. Rien que ça me direz-vous. C'est pourquoi il est judicieux de se fixer un objectif clair à atteindre afin de pouvoir optimiser son apprentissage et se rendre compte de ses progrès. Le JLPT, test de japonais le plus connu et reconnu à ce jour, peu faire office d'objectif. Il devient parfois la hantise des apprenants du japonais, persuadées qu'obtenir le JLPT est le saint Graal qui leur ouvrira toutes les portes au Japon. Dans l'article suivant, ce qu'il en est réellement, je partage avec vous mon expérience et celles d'expatriés au Japon. Faut-il passer le test de japonais (JLPT) pour trouver un travail au Japon ? 

Accueil > La société japonaise > Travailler au Japon

Qui suis-je ?

Je suis Didier, je suis passionné par le Japon, sa langue et sa culture.
Aujourd'hui, je vis au Japon et mon but ici est de partager mon expérience afin de permettre aux gens comme toi de mettre toutes les chances de leur côté pour atteindre leur objectif au Japon.
C'est pour cela que je rédige des articles sur mon site personnel (http://hattonihongo.com) et partage des vidéos sur la chaine YouTube associée (Vidéos Hatto Nihongo).
Je ne remets pas en cause vos motivations, votre détermination ni même les croyances que vous avez sur le Japon. Mais la philosophie qui va de pair avec le service que je rends implique aussi de remettre en question l'image que vous vous faites du Japon, comme le ferait quelqu'un qui entend parler du Japon pour la première fois.

TABLE DES MATIERES

  • Introduction
  • Niveaux de japonais requis
  • Chercher du travail au Japon 

PASSER LE TEST DE JAPONAIS (JLPT) : QUEL NIVEAU FAUT-IL AVOIR ?

La maitrise de la langue japonaise est une tâche qu'il faut aborder avec beaucoup de patience et d'humilité. 

Le japonais c'est un tout : une bonne grammaire, un riche vocabulaire, maitriser les différents niveaux de langage et savoir s'adapter en fonction de son interlocuteur. Parfaire sa prononciation, améliorer son écoute, lire et comprendre des textes variés ; savoir écrire les mots de base et les choses indispensables (votre nom, votre adresse ...).

Tout ceci peut être accompli si vous étudiez quotidiennement et faites preuve de patience.

Pour vous y aider et parce que je sais pertinemment le travail que cela représente, j'ai mis sur pied 
une plateforme de japonais, Mugaku, sur laquelle vous trouverez des cours de japonais, les bases et des astuces pour travailler efficacement.

Je présume que si vous lisez ces lignes c'est que vous connaissez parfaitement le JLPT ou au moins vous venez de vous renseigner sur le sujet.

Ce qui me fait beaucoup sourire c'est d'entendre qu'avec un niveau de JLPT N4, on maitrise bien le japonais. Évidemment, le JLPT n'est pas une notion exacte, mais généralement c'est un bon indicateur. 

Après quelques jours (minutes) passés au Japon, vous vous rendrez vite compte de votre niveau réel. Je me rappelle mon arrivée sur le sol japonais. Ma toute première fois au pays du soleil levant. Je pensais avoir maîtrisé depuis longtemps les éléments de base de la langue. Sur papier peut-être mais quand j'ai été questionné sur les raisons de ma venue au Japon, je n'étais même pas en mesure de comprendre la question qui m'était posée. Oups... 

Pour vous donner un ordre d'idée, ayez obtenu le JLPT N3 avant de venir au Japon. Je sais qu'étudier le japonais hors du Japon est un défi de haut niveau mais arriver dans un pays et penser s'y installer sans connaitre la langue, c'est de la folie. 

On entend souvent dire, et c'est parfois vrai, qu'il faut avoir un niveau N2 ou N1 pour trouver un emploi au Japon. 
Ne vous laissez pas décourager. Ce n'est pas temps le fait d'avoir le N2 qui compte ni même votre capacité à vous exprimer oralement mais plutôt votre niveau de compréhension.
Des phrases simples et bien structurées dites au bon moment prouvent que vous comprenez ce qui vous est dit et c'est cela qui compte.

N'attendez pas le jour ou vous aurez un bon niveau pour vous lancer. Lancez-vous, parlez japonais autant que possible, imitez au maximum les Japonais et vous finirez par avoir un bon niveau de japonais. 

CHERCHER DU TRAVAIL AU JAPON : COMPRENDRE LE MARCHE DE L'EMPLOI AU JAPON

Le Japon présente de nombreuses différences, comparé à tout ce que vous avez pu connaitre jusqu'à présent. C'est justement là que se trouve les opportunités. Que ce soit dans le système d'éducation, dans les relations professionnelles ou personnelle, la société japonaise possède des particularités et une façon de procéder qu'il vous faut à tout prix comprendre si vous voulez en tirer avantage. 

En ce qui nous concerne présentement, au Japon, le rang de votre Université compte plus que ce que vous y avez appris. Étant donné que le rang des universités étrangères n'apparait pas dans le classement japonais, votre employeur ne pourra se baser que sur votre nombre d'années d'étude post-bac, votre niveau de japonais actuel et votre apparente motivation à rester au Japon.

La seule question méritant d'être posée c'est combien de temps vous comptez rester au Japon. La réelle inquiétude du recruteur c'est de savoir si ça vaut la peine de mobiliser son équipe pour vous former. La seule bonne réponse, c'est dire que vous appréciez le Japon et que vous comptez y vivre. Les Japonais savent que nos valeurs envers le travail sont différentes des leurs. Vous devez montrer que vous êtes prêt à vous investir et vous améliorer rapidement. 

En somme, pour s'insérer dans la société japonaise, il vaut mieux :

  • Maitrisez la langue japonaise rapidement, sortez de votre zone de confort. Soyez efficace. Une langue est avant tout un outil de communication. Rendez-vous sur ma plateforme de japonais, Mugaku. Vous y trouverez les cours de japonais qu'il vous faut.
  • Quel standard souhaitez-vous atteindre ? Au Japon, les entreprises forment leur employés et les garde à vie. Cela représente un eldorado pour les moins diplômés d'entre nous mais faites attention, car la qualité du travail demandé entraine des sacrifices.
  • Pour les indépendants, le réseau est roi. Vous trouverez tout type d'offre pour travailleur indépendant en ligne. Dans ce cas travailler de concert avec un natif japonais est un avantage indéniable. 
  • Persévérez et soyez rigoureux. Vous aurez certainement l'occasion de faire vos preuves. Sachez que l'on vous observe constamment.
  • Félicitations, votre objectif est atteint. Ou bien... ? La mauvaise nouvelle, c'est que jamais ce ne sera le cas. Si vous perdez votre concentration ou votre détermination, la vie au Japon peut se révéler être un calvaire. Ne considérez rien comme acquis, ça ne sera jamais le cas. 

Il est maintenant temps de vous lancer. Pour vous aider dans votre recherche d'emploi au Japon, je vous recommande un excellent article sur le sujet, rédigé avec professionnalisme par mon confrère, Emmanuel de Mycrazyjapan, cliquez-ici!

N’hésitez pas à donner votre avis ou à poser vos questions sur ce sujet dans les commentaires ou par mail. 
N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux si vous l’avez trouvé intéressant.