Shiba-inu : le chien préféré des japonais

#Société , #culture

Si je vous dis "Nommez-moi une race de chien japonais !", vous allez certainement me citer le Shiba-Inu !

Et vous aurez parfaitement raison, le Shiba est une race de chien très ancienne et typiquement japonaise. Elle a est même été désignée monument naturel du Japon en 1937 !

Des Shibas, il en existe plusieurs races et coloris (principalement blanc, noir, marron), mais le profil reste globalement le même : c'est en général un chien au poil court couleur broussaille, assez petit (moins de 10 kg en général). Niveau caractère, ce sont des chiens très dociles, non-agressifs et qui jappent peu. Ils sont surtout très fidèles et c'est cette caractéristique qui plait énormément au Japonais.

Bon à savoir : "Inu" signifie chien en japonais. Il est donc inutile de préciser Shiba-Inu lorsque vous en parlez.

Si vous avez la chance de venir visiter le Japon, vous vous en rendrez compte rapidement : les Shibas sont partout ! En laisse dans la rue, en photo sur les affiches et même à la télé (qui ne connaît pas les publicités loufoques de la marque Softbank !) Sur Internet également, grâce à leurs bouilles adorables, les Shibas sont devenus des vrais stars et de nombreux mèmes utilisent ces chiens. Tapez "Doge" sur Internet et vous serez certainement surpris de voir qu'il en existe énormément !

L'origine d'une icône - La légende Hachikō

Pour comprendre comment le Shiba est devenue une véritable icône populaire, il faut revenir dans les années 20- 30 à Tokyo et découvrir l'histoire du professeur Ueno Hidesaburō et de son chien nommé Hachikō  (ce qui signifie le 8e empereur, le chiot étant le 8e d'une portée).

Chaque matin avant d'aller au travail, ce professeur laissait son chien à la garde de Shibuya et revenait le récupérer le soir. Chaque jour, le chien attendait patiemment son maître à la gare. Malheureusement, son maître est un jour décédé sur son lieu de travail et n'a jamais pu effectuer le chemin de retour pour retrouver son animal. Malgré de nombreuses tentatives pour replacer Hachikō dans d'autres foyers, le chien s'est entêté pendant des années à fuguer pour essayer de retrouver son maître en l'attendant chez lui ou à la gare pendant près d'une décennie ! Ce dévouement hors du commun l'a peu à peu transformé en célébrité locale puis nationale et il a finalement été décidé d'ériger une statue en l'honneur de son indéfectible loyauté, devenue un symbole au pays du soleil levant.

Cette courte vidéo, produite la chaîne Brut , raconte très bien cette belle histoire.

Cet épisode a permis de remettre au goût du jour cette race de chien qui commençait à disparaître face aux chiens de chasse importés de l'étranger. La race a même failli s'éteindre au début du XXe siècle. Elle fut sauvée par quelques intellectuels nippons qui voulurent conserver les caractéristiques atypiques de l'animal.

On distingue aujourd'hui 3 types de Shiba :

• Le Shinshu Shiba est originaire de la préfecture de Nagano

• Le Mino Shiba est originaire de Gifu, à proximité des montagnes de Nagano

• Le San'in Shiba est originaire du sud-ouest du Japon

Pour finir, faites attention! Ne confondez pas l'Akita-Inu et le Shiba-Inu même si les deux races se ressemblent beaucoup à première vue. Sachez que l'Akita est un chien bien plus gros (entre 30 et 40 kgs) et plus haut au garrot que le Shiba (60-40 centimètres contre 40 en moyenne). Et même si les deux races sont originaires du Japon, elles n'ont pas été domestiqué pour le même usage. L'une était utilisée pour chasser le gros gibier (cerf, ours, sanglier), l'autre plutôt pour le petit gibier. Devinez laquelle ! Aujourd'hui, les deux races sont devenues des animaux de compagnie pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires et des adorateurs de ces canidés.

Maintenant, si vous cherchez à acquérir un Shiba pure souche, en France ou au Japon, sachez qu'il vous en coûtera ! La race ayant connu un regain d'intérêt ces dernières années, les prix se sont envolés et il vous faudra débourser plusieurs centaines d'euros en moyenne pour en acquérir un.

Alors, toujours tenté ?

N’hésitez pas à donner votre avis ou à poser vos questions sur ce sujet dans les commentaires. 
N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux si vous l’avez trouvé intéressant.