Blog

Toute la culture japonaise

Accueil> Blog

La freelance au Japon !

#Travail , #Société

Qu’est-ce que j’entends par freelance ?

Être freelance, revient à échanger ses compétence et son temps contre de l’argent. Le freelance est généralement un “homme orchestre”, il doit se charger de chercher des clients, fournir le service proposer, gérer son temps, son argent, ses taxes, les complaintes … La relation freelance/client dure généralement le temps d’un projet et il faut alors se mettre à la recherche de nouveaux projets / clients.

La popularité de la freelance au Japon.

Pourquoi est-ce à mon sens important de se poser la question de la popularité de la freelance au Japon ?
Parce que le Japon est comme vous le savez une société très codifiée, qui fonctionne selon ce que j’appelle un “script” et il vaut mieux suivre le script. 

アメリカでは、全労働人口の約3人に1人がフリーランスとして働いています。数にすれば、5,300万人です。転職でキャリアを積むことが一般的なので、フリーランスとしても活動しやすいのでしょう。

日本では、フリーランスはアメリカほど一般的ではありませんが、それでも約50人に1人がフリーランスで、数にすると127万人です。これからもフリーランス人口は、少子高齢化などの影響によって増えていくといわれています。

Source : https://crowdtech.jp/blog/?p=1889#i-2

En comparaison, au US un tiers de la population active est en freelance contre un cinquantième au Japon. Cela signifie que les infrastructures et les opportunités que l’on trouverait au US, n’existent pas au Japon.

En l’occurrence, quand on décide de devenir freelance au Japon, on se rend compte que peu d’importance est apportée à ce titre. Pour prendre un exemple précis, un freelance aura beaucoup plus de difficultés à obtenir une carte de crédit qu’un salarié. 

Néanmoins, la freelance gagne de plus en plus de popularité auprès des 18 - 35 ans qui souhaitent échapper au modèle traditionnel.

Les différentes formes de freelance au Japon et comment cela change pour s’adapter aux concepts du pays.

Se rendant compte du gain de popularité de la freelance, de plus en plus d’agence voient le jour.
J’ai eu l’occasion de participer a plusieurs séminaires organises par ces entreprises. J’ai pu me rendre compte que le but de ces agences est en fait de proposer aux entreprises japonaises une main d'œuvre flexible et bon marché.
En effet, employer un salarié revient plus cher que d’embaucher un freelance le temps d’un projet.

Ces agences proposent donc de s’occuper de la recherche de clients et s’assurent que vous travaillez en continu, moyennant commission.

Comment faire pour devenir freelance au Japon ? 

La démarche est extrêmement simple. Il suffit de remplir le formulaire 個人事業開業届et le déposer au bureau des impôts. Aucun document spécifique n’est demande et je n’ai même pas eu besoin de justifier mon identité ou même montrer ma carte de résidence. 

Dans mon cas, je suis ce qu’on appelle un “Full Stack Web Developer”. J’ai des compétences en HTML, CSS, JavaScript, jQuery, PHP, WordPress… Ce qui me permet de m’occuper de la création des sites web de mes clients.

Comment trouver du travail, des projets, générer des revenus ? 

Afin de trouver des clients, j’utilise les deux plus grosses plateformes de Crowdsourcing 
https://www.lancers.jp
 et https://crowdworks.jp.
Exclusivement en japonais, car mon objectif est de travailler avec des clients japonais. Sur les plateformes de Crowdsourcing, les propositions de projet y sont nombreuses mais la compétition est rude.
J’ai d’abord commencé par des petits projets pour améliorer ma notation et créer un portfolio. Puis j’ai recruté un Salesman qui se charge de postuler, négocier les prix, me trouver des contrats, etc. De cette façon, je peux libérer plus de mon temps et me concentrer uniquement sur le projet en cours.

Travailler en équipe est la solution la plus rapide pour générer du revenu et conserver du temps libre.

Je pourrais par exemple recruter un développeur qui s’occuperait de la création des sites et alors je pourrais générer des revenus en faisant moins d’effort. Cependant, dans mon cas ce n’est pas nécessaire.

Avantage à travailler en freelance.

L'avantage le plus évident au fait de travailler en freelance est que l'on peut s'organiser et gérer son temps comme on l'entend. Bien entendu, cela demande beaucoup de rigueur car on devient 100 % responsable de ses résultats financier et cela peut représenter beaucoup de pression pour certain.

Mais finalement, quand on s'expatrie, créer son réseau, professionnel et amical est primordial. Au Japon, créer des relations est plus difficile qu'ailleurs, il faut donc redoubler d'efforts et de temps pour y parvenir. Je participe à beaucoup de rencontres et de séminaires, ce qui me permet de rencontrer beaucoup de monde en peu de temps. 

Ensuite, pour travailler en freelance, il est conseillé d'avoir un bon niveau de japonais. Cela permet de communiquer directement avec le client ou avec un prestataire de service. La langue peut sembler être un obstacle insurmontable  mais même s'il est très important de bien parler, comprendre et écrire le japonais, la qualité de votre service reste la priorité. De ce fait, pour démarrer en freelance il vaut mieux avec une bonne expérience dans son industrie pour apporter un maximum de valeur au client.

En conclusion

La freelance ne convient pas à tout le monde et en ce qui concerne le Japon, la question du VISA revient souvent. Après avoir régularisé votre situation et acquis de l'expérience au sein d'une entreprise japonaise, travailler en freelance peut être le moyen de gagner plus, disposer de plus de temps pour networker, vous concentrer sur vos loisirs et vos projets secondaires.

En savoir plus

Pourquoi les prisons sont-elles devenues un refuge pour de plus en plus de Japonais âgés ?

#Société

Le Japon fait face à une crise sociale de grande envergure, et ce n'est probablement que le début. Pourquoi les prisons sont-elles devenues un refuge pour de plus en plus de Japonais âgés ?

Afin de comprendre ce phénomène, il faut prendre en compte le fait que la population japonaise est vieillissante et ne se renouvelle plus.

Le vieillissement du Japon est supérieur à celui de toutes les autres nations, c'est la population la plus âgée au monde. [...] Ce vieillissement de la population est provoqué par la baisse du taux de fécondité et l'augmentation de l'espérance de vie grâce à une faible mortalité. Il a un impact sur la main-d'œuvre avec une pénurie de jeunes en âge de travailler, potentiellement sur les pratiques en matière d'emploi, les salaires et les avantages, et le rôle des femmes dans la vie active.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vieillissement_du_Japon

Le Japon fait face à une crise sociale de grande envergure, et ce n'est probablement que le début. Les plus de 65 ans représentent en 2018, 28.38% (homme 15,655,860 /femme 20,146,914) (en 2018) de la population et les Japonais ont une espérance de vie moyenne de 85,5 ans. Le pays ne sait pas comment gérer cette situation. 

Variation de la pyramide de la population japonaise entre 1920 et 2010

Variation de la pyramide de la population japonaise entre 1990 et 2060

Source : https://www.mhlw.go.jp/seisakunitsuite/bunya/hokabunya/shakaihoshou/dl/08.pdf

D’ici 2060, la population japonaise serait de 87 millions dont 40% âgée de plus de 65 ans.

Alors, certes, on construit des maisons de soins (plus que des maisons de retraite) pour les personnes âgées dépendantes mais elles sont hors de prix. De plus, ces maisons de retraites doivent faire face à un manque accru de personnel. Les salaires dans les soins aux personnes âgées restent peu élevés dans le pays et l’État cherche à les améliorer par des subventions.

Le système de retraite du Japon n’est pas au point. Beaucoup de Japonais et peut-être même trop ne pensent pas à cotiser à une retraite complémentaire. Mais préfèrent placer leur argent dans les banques ou garder à l’abri chez eux.

Les Japonais bénéficient d’une pension de base de la sécurité sociale de 410€ par mois (contre 1100€ en France).

La majorité des retraités ne peuvent donc pas se permettre de séjourner en 老人ホーム (Roujin Homu - maison de retraite). Ils se retrouvent isolés dans les campagnes ou isolés en ville puisque le plus souvent la famille est éclatée aux quatre coins du pays.

Les enfants, pris par un travail toujours aussi gourmand qui leur demande d'être au bureau de 9:00 à 21, 22 voire 23:00, n'ont pas le temps de s'occuper de leurs parents dépendants.

Japon : la prison pour échapper à la misère

Solution ? L'hôpital, qui reste cher puisqu'une partie des frais n'est pas couvert par la sécurité sociale et que tout le monde ne bénéfice pas forcément d'une mutuelle. Ou… la prison. Commettre un délit pour aller en prison afin d’échapper à la misère et à la solitude. C’est le choix que font de plus en plus de seniors au Japon. 

Les crimes commis par des personnes âgées ont quadruplé au cours des deux dernières décennies. Au Japon, voler un simple sandwich peut entrainer jusqu’à deux ans de prison. Ce n'est pas étonnant d'apprendre que 35% de ces vols sont le fait de personnes de plus de 60 ans, et 40% récidivent plus de six fois. 

Ce phénomène est une conséquence directe du changement démographique de la population japonaise.

En savoir plus

Shiba-inu : le chien préféré des japonais

#Société , #culture

Si je vous dis "Nommez-moi une race de chien japonais !", vous allez certainement me citer le Shiba-Inu !

Et vous aurez parfaitement raison, le Shiba est une race de chien très ancienne et typiquement japonaise. Elle a est même été désignée monument naturel du Japon en 1937 !

Des Shibas, il en existe plusieurs races et coloris (principalement blanc, noir, marron), mais le profil reste globalement le même : c'est en général un chien au poil court couleur broussaille, assez petit (moins de 10 kg en général). Niveau caractère, ce sont des chiens très dociles, non-agressifs et qui jappent peu. Ils sont surtout très fidèles et c'est cette caractéristique qui plait énormément au Japonais.

Bon à savoir : "Inu" signifie chien en japonais. Il est donc inutile de préciser Shiba-Inu lorsque vous en parlez.

Si vous avez la chance de venir visiter le Japon, vous vous en rendrez compte rapidement : les Shibas sont partout ! En laisse dans la rue, en photo sur les affiches et même à la télé (qui ne connaît pas les publicités loufoques de la marque Softbank !) Sur Internet également, grâce à leurs bouilles adorables, les Shibas sont devenus des vrais stars et de nombreux mèmes utilisent ces chiens. Tapez "Doge" sur Internet et vous serez certainement surpris de voir qu'il en existe énormément !

L'origine d'une icône - La légende Hachikō

Pour comprendre comment le Shiba est devenue une véritable icône populaire, il faut revenir dans les années 20- 30 à Tokyo et découvrir l'histoire du professeur Ueno Hidesaburō et de son chien nommé Hachikō  (ce qui signifie le 8e empereur, le chiot étant le 8e d'une portée).

Chaque matin avant d'aller au travail, ce professeur laissait son chien à la garde de Shibuya et revenait le récupérer le soir. Chaque jour, le chien attendait patiemment son maître à la gare. Malheureusement, son maître est un jour décédé sur son lieu de travail et n'a jamais pu effectuer le chemin de retour pour retrouver son animal. Malgré de nombreuses tentatives pour replacer Hachikō dans d'autres foyers, le chien s'est entêté pendant des années à fuguer pour essayer de retrouver son maître en l'attendant chez lui ou à la gare pendant près d'une décennie ! Ce dévouement hors du commun l'a peu à peu transformé en célébrité locale puis nationale et il a finalement été décidé d'ériger une statue en l'honneur de son indéfectible loyauté, devenue un symbole au pays du soleil levant.

Cette courte vidéo, produite la chaîne Brut , raconte très bien cette belle histoire.

Cet épisode a permis de remettre au goût du jour cette race de chien qui commençait à disparaître face aux chiens de chasse importés de l'étranger. La race a même failli s'éteindre au début du XXe siècle. Elle fut sauvée par quelques intellectuels nippons qui voulurent conserver les caractéristiques atypiques de l'animal.

On distingue aujourd'hui 3 types de Shiba :

• Le Shinshu Shiba est originaire de la préfecture de Nagano

• Le Mino Shiba est originaire de Gifu, à proximité des montagnes de Nagano

• Le San'in Shiba est originaire du sud-ouest du Japon

Pour finir, faites attention! Ne confondez pas l'Akita-Inu et le Shiba-Inu même si les deux races se ressemblent beaucoup à première vue. Sachez que l'Akita est un chien bien plus gros (entre 30 et 40 kgs) et plus haut au garrot que le Shiba (60-40 centimètres contre 40 en moyenne). Et même si les deux races sont originaires du Japon, elles n'ont pas été domestiqué pour le même usage. L'une était utilisée pour chasser le gros gibier (cerf, ours, sanglier), l'autre plutôt pour le petit gibier. Devinez laquelle ! Aujourd'hui, les deux races sont devenues des animaux de compagnie pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires et des adorateurs de ces canidés.

Maintenant, si vous cherchez à acquérir un Shiba pure souche, en France ou au Japon, sachez qu'il vous en coûtera ! La race ayant connu un regain d'intérêt ces dernières années, les prix se sont envolés et il vous faudra débourser plusieurs centaines d'euros en moyenne pour en acquérir un.

Alors, toujours tenté ?

N’hésitez pas à donner votre avis ou à poser vos questions sur ce sujet dans les commentaires. 
N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux si vous l’avez trouvé intéressant.

En savoir plus

Faut-il voyager au Japon durant la Golden Week ?

#culture , #Société

Au Japon, la Golden Week est une série de jours fériés qui ont lieu durant une semaine, de fin avril à début mai. C'est souvent considéré comme une période de vacances pour les Japonais car c'est l'une des rares fois dans l'année ou ils peuvent s'arrêter de travailler plus de deux jours de suite.

Table des matières

  1. Qu'est-ce que la Golden Week ? Festivals, signification et vacances
  2. Les dates de la Golden Week
  3. Astuces de voyage pour la Golden Week


1. Qu'est-ce que la Golden Week ? Festivals, signification et vacances

Quelle est la signification de Golden Week pour les Japonais ? Showano hi, le 29 avril, honore l’ère Showa, sous le règne de Hirohito. L'empereur Hirohito a connu le plus long règne de tous les empereurs japonais de 1926 à 1989. Cette journée est censée refléter les événements de la Seconde Guerre mondiale et la fin du régime impérial.

Le 3 mai, la Journée de la Constitution, appelée Kenpo Kinenbi,est célébrée en l'honneur de la ratification de la Constitution japonaise en 1947.

Le 4 mai, Midori no hi. Jour consacre a l'environnement, car l'empereur Showa était un amoureux de la nature, des fleurs et des plantes. Auparavant, la journée de la verdure était célébrée le 29 avril, mais elle a été déplacée afin de permettre de plus longues vacances.

Enfin, le 5 mai, Kodomo no hi, ou la journée des enfants (également appelé Tango no Sekku, ou festival des garçons), est un festival dédié aux jeunes hommes. Dans les villes et en familles on accroche souvent des carpes pour représenter la présence de jeunes hommes et femmes.

2. Les dates de la Golden Week

Alors que les vacances de Golden Week ont ​​officiellement lieu du 29 avril au 5 mai de chaque année, elles commencent souvent un jour ou deux avant les vacances et se poursuivent quelques jours après. C'est particulièrement le cas lorsque les vacances font partie d'un week-end.

Cette année est particulière car deux jours fériés sont ajoutés. L'abdication de l'empereur actuel, le 30 avril puis la mise en place du nouvel empereur le 1 mai.

Les dates attendues de la semaine d'or, week-end compris sont donc :

En 2019, le week-end du 27 avril puis le premier jour férié tombe le lundi 29 avril et se poursuit jusqu'au lundi 6 mai.

3. Astuces de voyage pour la Golden Week

De nombreux voyageurs internationaux évitent la Golden Week car les transports et les attractions peuvent être difficiles d'accès pendant la Golden Week. Cependant, la Golden Week offre également des opportunités uniques. Si vous prévoyez de voyager au Japon durant cette semaine-là, tenez compte des suggestions suivantes afin de rendre vos vacances un peu plus agréables.

  • Faites vos réservations le plus tôt possible. De nombreux voyageurs s'organisent pour la Golden Week trois à six mois à l’avance. 
  • Prévoyez quelques heures supplémentaires durant vos déplacements. Pendant la Golden Week, plus que le nombre moyen de personnes voyagent. Par conséquent, vous risquez d'attendre quelques minutes en plus dans les fils d'attente. Assurez-vous de prévoir quelques heures supplémentaires pour faire face à tout retard. 
  • Profitez de ce qui est à proximité. Une façon de battre la foule est d'éviter d'utiliser les autoroutes, les transports en commun et les attractions touristiques. Prévoyez plutôt des activités à proximité de votre hébergement. Promenez-vous et profitez des temples et jardins. Découvrez les restaurants japonais.
En savoir plus

Comment organiser son voyage au Japon

#visite japon

Bien organiser son argent avant son circuit au Japon

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur le sujet, comme tout voyage, ce séjour doitse préparer minutieusement. Mon premier séjour au Japon m'a pris environ 5 mois de préparation car il s'agissait de partir étudier une année au Japon. 

En fonction de la durée de votre séjour, les formalités sont plus ou moins longue. En effet, tout séjours d'une durée supérieure à 90 jours nécessitent l'obtention d'un visa. Néanmoins, même s'il s'agit de ne passer que quelques jours au Japon, vous devez définir un budget et vous assurez que vous ne manquerez de rien durant votre voyage au Japon.

Voyons quelles sont les formalités administratives à effectuer avant de partir en voyage au Japon ? Je vous donne des conseils utiles pour vous aider à apprécier votre voyage au Japon. Vaut-il mieux opter pour un voyage organisé ou plutôt organiser son voyage au Japon soi-même ? Le Japon est un pays avec ses règles et ses coutumes qu'il vous faudra respecter. Le Japon est l'un des pays le plus sur au monde, cependant, il existe un certain nombre de choses à éviter ? Comment s'assurer de pouvoir communiquer depuis le Japon et pour un prix raisonnable ? 

1.Voyage au Japon : avant sont départ 

Depuis la France, vous pouvez vous rendre à Osaka ou à Tokyo. Relier ces deux villes en train est un jeu d'enfant si vous avez les moyens de prendre le Shinkansen. Cela vous reviendra à 13,000 yens environ(aller uniquement). Pour ma part, j'ai effectué le trajet Kyoto - Tokyo en Shinkansen, pour a peu prêt la même somme. Cela prend environ 2 heures et la qualité du trajet est exceptionnelle. J'ai pu me reposer sur les deux tiers du trajet, c'était vraiment agréable. 

En ce qui concerne le billet d'avion pour vous rendre au Japon, les tarifs varient entre 500 et 1 200 euros environ.

2.Voyage au Japon : les transports en commun au Japon

Dans les grandes villes comme Tokyo, Osaka, Kyoto, les tarifs des bus sont très abordables. Quelle que soit la distance effectuée, le tarif est le même. Environ 260 yens pour les bus de Kyoto, un peu moins de 300 yens pour Osaka et Tokyo. Kyoto est une ville touristique, réputée pour avoir su conserver l'esprit du Japon de l'époque. C'est pourquoi vous y trouverez pas mal d'offres qui vous permettront de visiter au maximum la ville, notamment le pass bus d'une journée à 600 yens.

3.Voyage au Japon : retirer de l'argent au Japon

Au Japon, pour peu que vous soyez dans une ville, il y a des combinis à chaque coin de rue.Je vous invite à lire notre article sur les combinis pour savoir tout ce qu'il faut à ce sujet.  De ce fait, trouver un distributeur automatique qui accepte les carte internationales est aisé. Néanmoins, vous devrez faire attention aux frais qui vous seront prélevés à chacun de vos retrait. Préférez retirer de grosses sommes plutôt qu'un peu à chaque fois. Se balader avec l'équivalent de 500 ou 1000 euros dans sa poche, n'a rien d'anormal ou de dangereux au Japon.

4.Voyage au Japon : visiter la campagne japonaise

Si vous souhaitez vous rendre en campagne, je vous conseille d'opter pour la location de voiture.En campagne, les transports en communs sont moins voir inexistant parfois. De plus, vous devrez parcourir une plus longue distance qu'en ville pour trouver un combini. Alors, prévoyez beaucoup de d'argent liquide.

Pour louer une voiture au Japon, il vous faudra obtenir une traduction japonaise de votre permis de conduire. Obtenir la traduction de son permis prend 2 heures et coûte 3,000 yens. C'est une démarche rapide et abordable, que je conseille d'effectuer au début de votre séjour.

5.Voyage au Japon : les voyages organisés

Si votre séjour au Japon est court, les circuits organises s'avèrent être une bonne solution. Cela vous permet de voir un maximum de chose, de profiter de votre voyage tout en limitant le stress de devoir tout organiser soi-même.

En savoir plus