Parlez le japonais.
Offrez-vous les meilleurs outils.

TIMELINE

LES DERNIERS ARTICLES

Pourquoi les prisons sont-elles devenues un refuge pour de plus en plus de Japonais âgés ?

#Société

Le Japon fait face à une crise sociale de grande envergure, et ce n'est probablement que le début. Pourquoi les prisons sont-elles devenues un refuge pour de plus en plus de Japonais âgés ?

Afin de comprendre ce phénomène, il faut prendre en compte le fait que la population japonaise est vieillissante et ne se renouvelle plus.

Le vieillissement du Japon est supérieur à celui de toutes les autres nations, c'est la population la plus âgée au monde. [...] Ce vieillissement de la population est provoqué par la baisse du taux de fécondité et l'augmentation de l'espérance de vie grâce à une faible mortalité. Il a un impact sur la main-d'œuvre avec une pénurie de jeunes en âge de travailler, potentiellement sur les pratiques en matière d'emploi, les salaires et les avantages, et le rôle des femmes dans la vie active.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vieillissement_du_Japon

Le Japon fait face à une crise sociale de grande envergure, et ce n'est probablement que le début. Les plus de 65 ans représentent en 2018, 28.38% (homme 15,655,860 /femme 20,146,914) (en 2018) de la population et les Japonais ont une espérance de vie moyenne de 85,5 ans. Le pays ne sait pas comment gérer cette situation. 

Variation de la pyramide de la population japonaise entre 1920 et 2010

Variation de la pyramide de la population japonaise entre 1990 et 2060

Source : https://www.mhlw.go.jp/seisakunitsuite/bunya/hokabunya/shakaihoshou/dl/08.pdf

D’ici 2060, la population japonaise serait de 87 millions dont 40% âgée de plus de 65 ans.

Alors, certes, on construit des maisons de soins (plus que des maisons de retraite) pour les personnes âgées dépendantes mais elles sont hors de prix. De plus, ces maisons de retraites doivent faire face à un manque accru de personnel. Les salaires dans les soins aux personnes âgées restent peu élevés dans le pays et l’État cherche à les améliorer par des subventions.

Le système de retraite du Japon n’est pas au point. Beaucoup de Japonais et peut-être même trop ne pensent pas à cotiser à une retraite complémentaire. Mais préfèrent placer leur argent dans les banques ou garder à l’abri chez eux.

Les Japonais bénéficient d’une pension de base de la sécurité sociale de 410€ par mois (contre 1100€ en France).

La majorité des retraités ne peuvent donc pas se permettre de séjourner en 老人ホーム (Roujin Homu - maison de retraite). Ils se retrouvent isolés dans les campagnes ou isolés en ville puisque le plus souvent la famille est éclatée aux quatre coins du pays.

Les enfants, pris par un travail toujours aussi gourmand qui leur demande d'être au bureau de 9:00 à 21, 22 voire 23:00, n'ont pas le temps de s'occuper de leurs parents dépendants.

Japon : la prison pour échapper à la misère

Solution ? L'hôpital, qui reste cher puisqu'une partie des frais n'est pas couvert par la sécurité sociale et que tout le monde ne bénéfice pas forcément d'une mutuelle. Ou… la prison. Commettre un délit pour aller en prison afin d’échapper à la misère et à la solitude. C’est le choix que font de plus en plus de seniors au Japon. 

Les crimes commis par des personnes âgées ont quadruplé au cours des deux dernières décennies. Au Japon, voler un simple sandwich peut entrainer jusqu’à deux ans de prison. Ce n'est pas étonnant d'apprendre que 35% de ces vols sont le fait de personnes de plus de 60 ans, et 40% récidivent plus de six fois. 

Ce phénomène est une conséquence directe du changement démographique de la population japonaise.

En savoir plus

Shiba-inu : le chien préféré des japonais

#Société , #culture

Si je vous dis "Nommez-moi une race de chien japonais !", vous allez certainement me citer le Shiba-Inu !

Et vous aurez parfaitement raison, le Shiba est une race de chien très ancienne et typiquement japonaise. Elle a est même été désignée monument naturel du Japon en 1937 !

Des Shibas, il en existe plusieurs races et coloris (principalement blanc, noir, marron), mais le profil reste globalement le même : c'est en général un chien au poil court couleur broussaille, assez petit (moins de 10 kg en général). Niveau caractère, ce sont des chiens très dociles, non-agressifs et qui jappent peu. Ils sont surtout très fidèles et c'est cette caractéristique qui plait énormément au Japonais.

Bon à savoir : "Inu" signifie chien en japonais. Il est donc inutile de préciser Shiba-Inu lorsque vous en parlez.

Si vous avez la chance de venir visiter le Japon, vous vous en rendrez compte rapidement : les Shibas sont partout ! En laisse dans la rue, en photo sur les affiches et même à la télé (qui ne connaît pas les publicités loufoques de la marque Softbank !) Sur Internet également, grâce à leurs bouilles adorables, les Shibas sont devenus des vrais stars et de nombreux mèmes utilisent ces chiens. Tapez "Doge" sur Internet et vous serez certainement surpris de voir qu'il en existe énormément !

L'origine d'une icône - La légende Hachikō

Pour comprendre comment le Shiba est devenue une véritable icône populaire, il faut revenir dans les années 20- 30 à Tokyo et découvrir l'histoire du professeur Ueno Hidesaburō et de son chien nommé Hachikō  (ce qui signifie le 8e empereur, le chiot étant le 8e d'une portée).

Chaque matin avant d'aller au travail, ce professeur laissait son chien à la garde de Shibuya et revenait le récupérer le soir. Chaque jour, le chien attendait patiemment son maître à la gare. Malheureusement, son maître est un jour décédé sur son lieu de travail et n'a jamais pu effectuer le chemin de retour pour retrouver son animal. Malgré de nombreuses tentatives pour replacer Hachikō dans d'autres foyers, le chien s'est entêté pendant des années à fuguer pour essayer de retrouver son maître en l'attendant chez lui ou à la gare pendant près d'une décennie ! Ce dévouement hors du commun l'a peu à peu transformé en célébrité locale puis nationale et il a finalement été décidé d'ériger une statue en l'honneur de son indéfectible loyauté, devenue un symbole au pays du soleil levant.

Cette courte vidéo, produite la chaîne Brut , raconte très bien cette belle histoire.

Cet épisode a permis de remettre au goût du jour cette race de chien qui commençait à disparaître face aux chiens de chasse importés de l'étranger. La race a même failli s'éteindre au début du XXe siècle. Elle fut sauvée par quelques intellectuels nippons qui voulurent conserver les caractéristiques atypiques de l'animal.

On distingue aujourd'hui 3 types de Shiba :

• Le Shinshu Shiba est originaire de la préfecture de Nagano

• Le Mino Shiba est originaire de Gifu, à proximité des montagnes de Nagano

• Le San'in Shiba est originaire du sud-ouest du Japon

Pour finir, faites attention! Ne confondez pas l'Akita-Inu et le Shiba-Inu même si les deux races se ressemblent beaucoup à première vue. Sachez que l'Akita est un chien bien plus gros (entre 30 et 40 kgs) et plus haut au garrot que le Shiba (60-40 centimètres contre 40 en moyenne). Et même si les deux races sont originaires du Japon, elles n'ont pas été domestiqué pour le même usage. L'une était utilisée pour chasser le gros gibier (cerf, ours, sanglier), l'autre plutôt pour le petit gibier. Devinez laquelle ! Aujourd'hui, les deux races sont devenues des animaux de compagnie pour le plus grand bonheur de leurs propriétaires et des adorateurs de ces canidés.

Maintenant, si vous cherchez à acquérir un Shiba pure souche, en France ou au Japon, sachez qu'il vous en coûtera ! La race ayant connu un regain d'intérêt ces dernières années, les prix se sont envolés et il vous faudra débourser plusieurs centaines d'euros en moyenne pour en acquérir un.

Alors, toujours tenté ?

N’hésitez pas à donner votre avis ou à poser vos questions sur ce sujet dans les commentaires. 
N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux si vous l’avez trouvé intéressant.

En savoir plus

Faut-il voyager au Japon durant la Golden Week ?

#culture , #Société

Au Japon, la Golden Week est une série de jours fériés qui ont lieu durant une semaine, de fin avril à début mai. C'est souvent considéré comme une période de vacances pour les Japonais car c'est l'une des rares fois dans l'année ou ils peuvent s'arrêter de travailler plus de deux jours de suite.

Table des matières

  1. Qu'est-ce que la Golden Week ? Festivals, signification et vacances
  2. Les dates de la Golden Week
  3. Astuces de voyage pour la Golden Week


1. Qu'est-ce que la Golden Week ? Festivals, signification et vacances

Quelle est la signification de Golden Week pour les Japonais ? Showano hi, le 29 avril, honore l’ère Showa, sous le règne de Hirohito. L'empereur Hirohito a connu le plus long règne de tous les empereurs japonais de 1926 à 1989. Cette journée est censée refléter les événements de la Seconde Guerre mondiale et la fin du régime impérial.

Le 3 mai, la Journée de la Constitution, appelée Kenpo Kinenbi,est célébrée en l'honneur de la ratification de la Constitution japonaise en 1947.

Le 4 mai, Midori no hi. Jour consacre a l'environnement, car l'empereur Showa était un amoureux de la nature, des fleurs et des plantes. Auparavant, la journée de la verdure était célébrée le 29 avril, mais elle a été déplacée afin de permettre de plus longues vacances.

Enfin, le 5 mai, Kodomo no hi, ou la journée des enfants (également appelé Tango no Sekku, ou festival des garçons), est un festival dédié aux jeunes hommes. Dans les villes et en familles on accroche souvent des carpes pour représenter la présence de jeunes hommes et femmes.

2. Les dates de la Golden Week

Alors que les vacances de Golden Week ont ​​officiellement lieu du 29 avril au 5 mai de chaque année, elles commencent souvent un jour ou deux avant les vacances et se poursuivent quelques jours après. C'est particulièrement le cas lorsque les vacances font partie d'un week-end.

Cette année est particulière car deux jours fériés sont ajoutés. L'abdication de l'empereur actuel, le 30 avril puis la mise en place du nouvel empereur le 1 mai.

Les dates attendues de la semaine d'or, week-end compris sont donc :

En 2019, le week-end du 27 avril puis le premier jour férié tombe le lundi 29 avril et se poursuit jusqu'au lundi 6 mai.

3. Astuces de voyage pour la Golden Week

De nombreux voyageurs internationaux évitent la Golden Week car les transports et les attractions peuvent être difficiles d'accès pendant la Golden Week. Cependant, la Golden Week offre également des opportunités uniques. Si vous prévoyez de voyager au Japon durant cette semaine-là, tenez compte des suggestions suivantes afin de rendre vos vacances un peu plus agréables.

  • Faites vos réservations le plus tôt possible. De nombreux voyageurs s'organisent pour la Golden Week trois à six mois à l’avance. 
  • Prévoyez quelques heures supplémentaires durant vos déplacements. Pendant la Golden Week, plus que le nombre moyen de personnes voyagent. Par conséquent, vous risquez d'attendre quelques minutes en plus dans les fils d'attente. Assurez-vous de prévoir quelques heures supplémentaires pour faire face à tout retard. 
  • Profitez de ce qui est à proximité. Une façon de battre la foule est d'éviter d'utiliser les autoroutes, les transports en commun et les attractions touristiques. Prévoyez plutôt des activités à proximité de votre hébergement. Promenez-vous et profitez des temples et jardins. Découvrez les restaurants japonais.
En savoir plus

Comment organiser son voyage au Japon

#visite japon

Bien organiser son argent avant son circuit au Japon

Vous êtes nombreux à vous poser des questions sur le sujet, comme tout voyage, ce séjour doitse préparer minutieusement. Mon premier séjour au Japon m'a pris environ 5 mois de préparation car il s'agissait de partir étudier une année au Japon. 

En fonction de la durée de votre séjour, les formalités sont plus ou moins longue. En effet, tout séjours d'une durée supérieure à 90 jours nécessitent l'obtention d'un visa. Néanmoins, même s'il s'agit de ne passer que quelques jours au Japon, vous devez définir un budget et vous assurez que vous ne manquerez de rien durant votre voyage au Japon.

Voyons quelles sont les formalités administratives à effectuer avant de partir en voyage au Japon ? Je vous donne des conseils utiles pour vous aider à apprécier votre voyage au Japon. Vaut-il mieux opter pour un voyage organisé ou plutôt organiser son voyage au Japon soi-même ? Le Japon est un pays avec ses règles et ses coutumes qu'il vous faudra respecter. Le Japon est l'un des pays le plus sur au monde, cependant, il existe un certain nombre de choses à éviter ? Comment s'assurer de pouvoir communiquer depuis le Japon et pour un prix raisonnable ? 

1.Voyage au Japon : avant sont départ 

Depuis la France, vous pouvez vous rendre à Osaka ou à Tokyo. Relier ces deux villes en train est un jeu d'enfant si vous avez les moyens de prendre le Shinkansen. Cela vous reviendra à 13,000 yens environ(aller uniquement). Pour ma part, j'ai effectué le trajet Kyoto - Tokyo en Shinkansen, pour a peu prêt la même somme. Cela prend environ 2 heures et la qualité du trajet est exceptionnelle. J'ai pu me reposer sur les deux tiers du trajet, c'était vraiment agréable. 

En ce qui concerne le billet d'avion pour vous rendre au Japon, les tarifs varient entre 500 et 1 200 euros environ.

2.Voyage au Japon : les transports en commun au Japon

Dans les grandes villes comme Tokyo, Osaka, Kyoto, les tarifs des bus sont très abordables. Quelle que soit la distance effectuée, le tarif est le même. Environ 260 yens pour les bus de Kyoto, un peu moins de 300 yens pour Osaka et Tokyo. Kyoto est une ville touristique, réputée pour avoir su conserver l'esprit du Japon de l'époque. C'est pourquoi vous y trouverez pas mal d'offres qui vous permettront de visiter au maximum la ville, notamment le pass bus d'une journée à 600 yens.

3.Voyage au Japon : retirer de l'argent au Japon

Au Japon, pour peu que vous soyez dans une ville, il y a des combinis à chaque coin de rue.Je vous invite à lire notre article sur les combinis pour savoir tout ce qu'il faut à ce sujet.  De ce fait, trouver un distributeur automatique qui accepte les carte internationales est aisé. Néanmoins, vous devrez faire attention aux frais qui vous seront prélevés à chacun de vos retrait. Préférez retirer de grosses sommes plutôt qu'un peu à chaque fois. Se balader avec l'équivalent de 500 ou 1000 euros dans sa poche, n'a rien d'anormal ou de dangereux au Japon.

4.Voyage au Japon : visiter la campagne japonaise

Si vous souhaitez vous rendre en campagne, je vous conseille d'opter pour la location de voiture.En campagne, les transports en communs sont moins voir inexistant parfois. De plus, vous devrez parcourir une plus longue distance qu'en ville pour trouver un combini. Alors, prévoyez beaucoup de d'argent liquide.

Pour louer une voiture au Japon, il vous faudra obtenir une traduction japonaise de votre permis de conduire. Obtenir la traduction de son permis prend 2 heures et coûte 3,000 yens. C'est une démarche rapide et abordable, que je conseille d'effectuer au début de votre séjour.

5.Voyage au Japon : les voyages organisés

Si votre séjour au Japon est court, les circuits organises s'avèrent être une bonne solution. Cela vous permet de voir un maximum de chose, de profiter de votre voyage tout en limitant le stress de devoir tout organiser soi-même.

En savoir plus

Airbnb, un service très controversé au Japon.

#visite japon

C'est d'abord par San Francisco qu'Airbnb a commencé puis le service s’est répandu dans le monde entier. En effet, qui n'aime pas être logé rapidement, avec un confort intéressant et pour pas cher durant son voyage ? Le Japon est une destination populaireet doit faire face au nombre croissant de touristes qui visitent le pays chaque année.

C'est donc de façon naturel qu'Airbnb est devenul'outil le plus utilisépar les voyageurs pour trouver un logement. 

Pour environ 3.000 yens la nuit (26 euros), on peut loger dans une chambre traditionnelle japonaisepas trop loin du centre de Tokyo. Cependant, jusqu'en juin 2017, toute activité relative a Airbnb était considérée comme illégale au Japon. Néanmoins, la société Airbnb a pu continuer à exercer son activité en jouant sur le manque de précision de la situation juridique de l'époque. Depuis, il est désormais autorisé de louer son bien 180 jours par an après avoir obtenu une autorisation auprès de sa mairie. 

Seule une minorité des logements proposés sur Airbnb au Japon, sont dans la légalité. Certains logements sont gérés par des professionnels ou des personnes autorisées d'autres pas. En effet, Airbnb ne demande pas de prouver que l'on possède le droit d'utiliser sa plateforme pour louer un bien. Il devient donc compliqué de différencier ceux qui exerce une activité légale des autres.

Alternative àAirbnb pour les séjours de moins d'un mois

Au Japon, il existe les ryokan, hôtel traditionnel japonais. Dans un ryokan vous trouverez, confort, service de qualité, espace de jeux (parfois), sento et source thermales pour les plus luxueux. Dans ce type de logement, l'atmosphère y est autre, on se sent en harmonie avec le Japon.
Bien qu'il faille maitriser un minimum le japonais pour pouvoir profiter pleinement de ce type de logement, le moins que l'on puisse dire c'est que les auberges traditionnelles ont sue, tout en conservant leur charme, s'adapter à la sophistication et à l’internationalisation de la clientèle.

Rendez-vous sur Mugaku, une plateforme de japonais, avec des cours et tout le matériel nécessaire pour préparer votre voyage au Japon.

Alternative à Airbnb pour les séjours d’un mois et plus

Les share-houses sont très bien implantées sur l'archipel. Si vous comptez rester plus d'un mois au Japon, cela peut s'avérer être une bonne alternative à Airbnb. Pour environ 40.000 yen vous pouvez trouver des dortoirs en périphérie de Tokyo. Ce type de logement s'adresse aux voyageurs solitaires ou en duo. En effet, ce type de dortoir n'est généralement pas adaptées pour recevoir plus de 2 personnes. 

En résumé, utiliser Airbnb au Japon reste risqué et l'on sent bien que les Japonais sont réticent face à ce genre de pratique. On peut voir assez fréquemment dans les villes comme Kyoto des pancartes indiquant l'interdiction de louer des logements pour des séjours court. Cependant, en période touristique, les hôtels sont vite complet et les alternatives sont limitées.
Afin d'éviter tout désagrément durant votre séjour, prenez-y vous à l'avance et réservez un hôteltenu par des professionnels. De cette façon, vous aurez l'esprit tranquille et pouvez être sûr de la qualité du service. 

N’hésitez pas à donner votre avis ou à poser vos questions sur ce sujet dans les commentaires. 
N’oubliez pas de partager l’article sur les réseaux sociaux si vous l’avez trouvé intéressant.

En savoir plus

Une nouvelle ère impériale pour le Japon

#Société

Le 1er avril à 11 h 30, le gouvernement japonais a annoncé le nom de la nouvelle ère japonaise. Dans un mois, l’ère Heisei prendra fin avec l’abdication de l’empereur actuel, Akihito, et le pays entrera dans l’ère 令和 reiwa. Le prince Naruhito deviendra le 1er mai le 126e empereur du Japon. Il succédera à son père, l’empereur Akihito, qui règne depuis trente ans sur ce pays d'Asie.

Le nouveau nom est tiré de la littérature classique japonaise  - il apparaît dans le Man’yōshū, le plus ancien recueil connu de poésie japonaise qui remonte à la fin des années 700. Le premier caractère 令 rei signifie «commandement» ou «décret» et n'a jamais été utilisé auparavant sous un nom d'époque, tandis que le second caractère 和 wa, qui signifie «harmonie» ou «paix» (et souvent utilisé comme un raccourci pour designer Japon ) est parmi les caractères les plus couramment utilisés dans les noms de l'époque historique.

La signification du nom de la nouvelle ère fera probablement l’objet de discussions pendant un certain temps. Le Premier ministre Abe s'est concentré sur le poème Man'yōshū dont il tire son explication, notant qu'un 令月 reigetsu, dans ce contexte classique, faisait référence à un beau mois de début de printemps, alors que 和 était utilisé comme dans 和らぐ yawaragu, «pour atténuer », en référence aux vents doux du printemps. Le nom de l'époque, a expliqué Abe, exprime l'espoir que le peuple japonais s'épanouira. L'inclusion de 令 rei risque toutefois de créer des divisions, car le caractère se trouve couramment dans des mots tels que meirei (ordre / commande) ou hōrei (loi, ordonnance).

L'importance d'un nouveau nom d'ère peut être difficile à comprendre pour ceux qui sont plus familiarisés avec l'utilisation du calendrier de style occidental. Le Japon utilise les deux calendriers de manière interchangeable (cette année est donc l'année 2019 et le Heisei 31), de nombreux documents officiels utilisant le nom de l'époque. Les gens se définissent dans une certaine mesure par leur époque de naissance et le changement d’ère donne un sentiment de fin et de début semblable à celui du début du millénaire. 

Source : www.tokyoreview.net/2019/04/the-reiwa-era-explaining-japans-new-era-name/

En savoir plus

Admirer les cerisiers (sakura) au Japon

#culture

Les cerisiers japonais, «sakura», un symbole propre au Japon connu dans le monde entier. Les cerisiers sont fièrement ancrés dans la tradition japonaise. Chaque année, la floraison des cerisiers japonais est une période que les Japonais attendent avec impatience et les visiteurs pullulent au Japon durant cette période.
La variété de cerisier la plus présente au Japon est le Somei Yoshino, d'une couleur blanche légèrement rosée.

Au Japon, le fait de se rassembler pour apprécier les fleurs de cerisier est appelé hanami. Cela signifie “regarder les fleurs” (en particulier les fleurs de cerisiers). Le paysage japonais se transforme au fur et à mesure que la floraison des cerisiers se propage et offre un paysage magnifique.

L'engouement pour les fleurs de cerisier vient de leur caractère éphémère. En effet, vers la fin du mois d'avril jusqu'au début du mois de mai, c’est la période de floraison des sakura. Cependant les fleurs de cerisier finissent par tomber après seulement 2 semaines. Il faut donc s'y préparer en consultant les dates de prévision mise à disposition par l’agence de météorologie japonaise afin de connaitre la période de floraison des « sakura » dans sa région. Cette apparition et disparition soudaine des sakura évoque le côté temporaire de la vie. C'est pour cela qu'il est important d'apprécier le moment présent.

Pour célébrer cette tradition, les Japonais se rassemblent sous les cerisiers en fleurs. Les nombreux visiteurs présents à cette période peuvent apprécier ce moment dans les parcs de Tokyo, dans la préfecture de Nara ou encore au château Nijo de Kyoto.

Période de floraisons des sakura, cerisiers japonais

Retrouvez les dates de floraisons pour 2019, fournies par l'Association de météorologie japonaise

 VilleDébut  estimé 
 Pic de floraison estimé
 Sapporo3 mai 7 mai 
 Aomori 
 23 avril 27 avril
Sendai 6 avril 12 avril
 Tokyo 21 mars29 mars 
 Nagoya 21 mars 30 mars
 Kanazawa 30 mars 6 avril
 Kyoto 23 mars 31 mars
 Osaka 25 mars 1er avril
 Nara 23 mars 31 mars
 Hiroshima 20 mars 30 mars
 Takamatsu23 mars  31 mars
 Fukuoka18 mars  28 mars
Nagasaki  17 mars 27 mars
 Kagoshima 26 mars 6 avril

L’apparition des fleurs se fait du Sud vers le Nord. On appelle cela le sakura zensen

La floraison des cerisiers débute d'abord au sud avec Okinawa aux alentours du mois de janvier. La floraison des cerisiers continue vers Kyushu, en mars. Les dernières fleurs font leur apparition en mai vers Hokkaido.

On peut admirer les cerisiers en fleurs dans les villes de Tokyo, Kyoto et Osaka, au mois d'avril.

En savoir plus

Le meilleur outil pour apprendre le japonais

#japonais

Lire l'actualité japonaise est un objectif difficile à atteindre et pourtant nécessaire si vous décidez de passer le JLPT N2 ou de vivre au Japon. Dans cet article, je vous présente un outil gratuit et très efficace pour progresser en japonais.

NHK NEWS WEB EASY

Sur NHK NEWS EASY, vous avez la possibilité d'écouter chaque article. Cela vous permet de pratiquer votre compréhension orale mais aussi de pratiquer le shadowing. Le site vous propose aussi une option pour masquer les furigana et ainsi vous permettre de vous entrainer à la lecture des kanji.

Il s'agit d'un site d'actualité et vous remarquerez que certains mots de vocabulaire reviennent souvent. 

SATORI READER

En savoir plus

Un graphiste résume ses 30 jours passés à Tokyo dans des animations très originales

#Société

Entre Godzilla, les sushis à volonté, cet animateur, James Curran, passe 30 jours Tokyo et a décidé de réaliser une animation tous les jours. 

Chaque animation nécessite en moyenne 6 heures de travail et est réalisée avec le logiciel After Effect. Le résultat est divertissant ! On y retrouve toutes les petites choses qui font le charme du Japon et ne manquent pas d'attirer l'attention durant un premier séjour au Pays du Soleil Levant.


James ne s'est pas arrêté là ! Vous pouvez retrouver de nombreuses autres animations sur son site:
http://www.slimjimstudios.com/

En savoir plus

EBOOK & AUDIOBOOK GRATUIT

VOCABULAIRE PDF SHEETS